L’affiche 2024

Toute la beauté du spectacle vivant, le foisonnement des émotions, la chaleur de l’Été, affleurent dans ce nouveau visuel. Une création 100% locale qui réaffirme le soutien de Bordeaux Métropole aux artistes et à la création.  

La danseuse et chorégraphe Jessica Yactine y porte une extraordinaire coiffe de fleurs fraîches, commandée spécialement par le festival aux artisanes et designeuses florales Amandine et Élise de Folles Avoine ! Une photo lumineuse qui incarne toute la diversité des spectacles, des lieux, des émotions, à vivre pendant l’Été métropolitain. 

Dans un monde qui interroge sans cesse l’altérité, le festival est une parenthèse d’expressions et de partages où les frontières artistiques, culturelles, géographiques, humaines se fondent pour laisser place à la découverte, à la rencontre, à la célébration de la curiosité et de la création.
Miroir des émotions, le visuel 2024 célèbre le spectacle vivant avec émerveillement. 

Cet Été, retrouvez Jessica Yactine dans le spectacle de danse Accords Ouverts de la compagnie Auguste Bienvenue.
Et n’hésitez pas à faire un tour du côté de l’extraordinaire boutique-atelier de Folles Avoines (quartier de la Benauge à Bordeaux). Des artisanes membres du Collectif de la fleur française.

Liste des végétaux frais et de saison* utilisés pour la confection de la parure végétale :
Bidens jaune (production Sud de la France) ; Bougainvillier (production Italie) ; Craspédia (production Italie) ; Dahlia (production Sud de la France) ; Delphinium (production Hollande) ; Fritillaire (production Nouvelle-Aquitaine) ; Fuchsia (origine Sud de la France) ; Gloriosa (production Hollande) ; Graminées stipa (réserve Folles Avoines) ; Lantana (production Sud de la France) ; Muflier (production Nouvelle-Aquitaine) ; Œillet (production Italie) ; Statice (production Nouvelle-Aquitaine) ; Zantedeschia (production Sud de la France)
* séance photo réalisée en avril 2024

📸 Séance photo © Jean-Baptiste Menges
📸 Visuel 2024 © Charlotte Barbier

Volmir Cordeiro & Washington Timbó

Volmir Cordeiro est chorégraphe, danseur et enseignant-chercheur brésilien. Il a d’abord étudié le théâtre pour ensuite collaborer avec les chorégraphes brésiliens Alejandro Ahmed, Cristina Moura et Lia Rodrigues. Il intègre la formation Essais en 2011 au Centre National de Danse Contemporaine d’Angers – direction Emmanuelle Huynh où il obtient un master en performance et création. En Europe, il a participé aux pièces de Xavier Le Roy, Emmanuelle Huynh, Vera Mantero, Nadia Lauro & Zenna Parkins, Lâtifa Laabissi et Rodrigo García.
En 2024, il signe une pièce pour les étudiants du Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Paris ainsi qu’une création pour les étudiant.es en formation de l’ABC Atlantique Ballet Contemporain du Conservatoire de Musique et Danse de l’agglomération de La Rochelle. Il prépare sa prochaine création au sein de sa Compagnie Donna Volcan pour l’automne 2025.

Washington Timbó est danseur, chorégraphe et musicien brésilien. Il intègre plusieurs groupes de samba, comme le Samba da Vela et collabore avec la Compagnie d’Irineu Noguei-ra. Il est pédagogue et spécialiste des danses afro-brésiliennes, des danses inspirées des Orixás, divinités du panthéon afro-brésilien. Il collabore avec Volmir Cordeiro pour Rue, Trottoir et Abri et a créé la pièce Projet Futuro avec le groupe de musique Samba de la Morte.

Site Internet
facebook

_______________

Cet Été, retrouvez Volmir Cordeiro et Washington Timbó avec leur spectacle de danse et percussions Rue.

Crédit photo : Mezli Veiga

Sophye Soliveau

Sophye Soliveau est chanteuse, harpiste et cheffe de chœur. Son amour des musiques afro-américaines, du R’n’b à la soul, en passant par le gospel, a pris racine dès son enfance, et elle a approfondi ses compétences en suivant un enseignement classique. Du détournement qui nourrit ses improvisations, la recherche de guérisons et l’apprentissage de la liberté, naît Initiation, son premier album. La fougueuse célébration d’un R’n’b voluptueux.

Les créations de Sophye Soliveau, écrites et composées principalement la nuit, émergent de la nécessité de transcender ses peines et de partager les émotions qui la traversent. Elle célèbre la joie et explore la transe, toujours en quête d’une expérience sonore intense et immersive, que ce soit en solo, en trio, en sextet ou dans le groupe Ábàjade, 8Tet de fusion jazz et tradition cubaine, dans lequel elle s’est récemment illustrée.

Les années passées au Conservatoire, où elle a étudié le chant choral et la harpe classiques ont sans aucun doute constitué une période formatrice majeure dans sa carrière de musicienne professionnelle. Par son goût prononcé pour les musiques afro-américaines, l’ayant menée à explorer le potentiel de son instrument bien au-delà des académismes, Sophye Soliveau s’est façonnée une identité musicale propre : une musicalité impressionnante, moderne et organique, au service d’une démarche créative originale.

facebook
Spotify

_______________

Cet Été, retrouvez Sophye Soliveau dans les Inédits de l’été – Musiques de nuit.

Crédit photo : Elodie Martial

Sentimentale Foule

Cultivant un esprit artisanal et voyageur, la compagnie Sentimentale Foule (2016) porte le travail de l’autrice, metteuse en scène et actrice Inès Cassigneul. Les créations théâtrales produites sont dédiées à la narration orale d’histoires. Ces spectacles peuvent relever de dramaturgies plurielles, qui associent l’oralité à d’autres langages artistiques ou artisanaux. Leur singularité permet également de déployer des aventures collectives de transmission et de création destinées à des amateur·ices. Basée à Rennes, la compagnie travaille son ancrage breton et se déploie à un niveau national (Gironde) et européen (Belgique).

Site Internet
facebook

_______________

Cet Été, retrouvez Sentimentale Foule avec sa pièce de théâtre et musique La Grande boueuse.

Crédit photo : Laurent Guizard

Rami Khalifé

Rami Khalifé, pianiste et compositeur inclassable, membre du duo Aufgang, est né à Beyrouth en 1981. Il est le fils de Marcel Khalifé, icône de la chanson arabe au Moyen-Orient, artiste sacré “Unesco Artist for Peace”, et le frère du musicien Bachar Mar Khalifé. Depuis quelques années, après ses études au Conservatoire de Boulogne-Billancourt et à la Julliard School de New York où il découvre l’électro et rencontre Francesco Tristano avec qui il fondera Aufgang, il poursuit une carrière internationale comme pianiste et compositeur de musique qui transgresse les limites. L’ensemble de son travail se nourrit de son vécu à Beyrouth pendant la guerre du Liban, et de son brutal exil à Paris à l’âge de 8 ans.

Site Internet
facebook
Soundcloud

_______________

Cet Été, retrouvez Rami Khalifé dans les Inédits de l’été – Musiques de nuit.

Crédit photo : François Rousseau

Michaël Amouroux & Marine Ciana

Michaël Amouroux a un parcours musical éclectique qui l’a amené à s’orienter vers son style de prédilection : les musiques traditionnelles du monde, en particulier la musique tsigane des Balkans et orientale. Dès 5 ans, il a appris le saxophone. De fil en aiguilles, ou de becs en cordes, il a cherché à explorer les possibilités qu’offrent les instruments en pratiquant la guitare, la contrebasse, la basse, le cymbalum, les percussions (darbouka, batterie, udu, djembé…) et les instruments indiens (sitar, harmonium et tablas). Il a été formé à la lutherie des instruments à cordes à Béziers. Il a collaboré à des projets musicaux de styles différents : Jazz et Classique (UDEM33), Punk, Rock (Scum), Reggae, Rocksteady (Hersie Ground), Blues et Swing manouche (Méli Mélo), expérimental (Alcôve) et principalement la musique tsigane (Lunca, Taran, Pazun Ko’Peyk). Michaël Amouroux enseigne depuis plus de 10 ans en pratiquant une approche pédagogique à la fois intuitive, connectée et interactive, et intervient depuis 4 ans auprès d’étudiants à l’école d’ingénieur du son 3is (cours d’acoustique des instruments). Il est un des fondateurs de l’Atelier Acoustique. Il joue aujourd’hui dans diverses formations musicales : Zavar (au chant, cymbalum, guitare et saxophone), Aïla (au chant, guitare et percussions) et Mehman, concert dessiné.

La musicienne Marine Ciana développe un univers sensible en basant son travail sur la pertinence du propos. Elle a appris la clarinette avec divers professeurs ce qui lui a permis de jouer dans des formations classiques (quatuor de clarinettes, orchestre) et dans des fanfares girondines. Formée à l’éducation à l’environnement, à la communication-vulgarisation et à la coordination de projets, elle a une solide expérience dans le secteur de l’éducation à l’environnement. Elle s’est formée plus largement à la musique au CIAM, a participé à des stages de chant, sound painting et improvisation collective. Marine Ciana a encadré des ateliers d’éveil, donné des cours de solfège et de clarinette dans plusieurs écoles et a assuré la coordination d’une école de musique.
Actuellement, elle est musicienne au sein de Aïla (duo musique du monde), Les Cauchemars du chat (duo de clarinettes), Entre Chien et Loup, Vent d’Est et professeure de clarinette en individuel et en orchestre à l’école. Elle fonde l’Atelier Acoustique, lieu d’accueil et de rencontres artistiques où elle développe des projets en lien avec l’ensemble de son parcours, entre art et nature et bien-être.

facebook
Soundcloud

_______________

Cet Été, retrouvez Michaël Amouroux et Marine Ciana avec leur concert contemplatif Aïla.

Crédit photo : Clicfordson

Les Lubies

L’association Les Lubies a été créée par Sonia Millot et Vincent Nadal.
C’est une longue histoire d’amitié et de recherches artistiques basées à la fois sur leurs connivences et leurs différences, dans l’unique but de partager avec le public des visions poétiques, ludiques et physiques. Formés tous deux au Conservatoire National de Région de Bordeaux, suivi de trois années à l’Ecole Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette de Charleville-Mézières, ils ne renoncent toutefois pas à leurs spécificités. 

Pour Vincent Nadal, une interprétation physique, engagée jusqu’à la performance. Un attrait particulier pour le théâtre d’objets et de matières qu’il récupère, recycle, transforme en objets poétiques. Un instinct de l’image et de la scénographie. 

Pour Sonia Millot un amour de la mise-ensemble au plateau avec un sens du collectif qui entre en synergie au service d’une œuvre commune. Elle défend également un artisanat d’art, elle met ses mains au travail, façonne la matière brute pour en faire des objets marionnettiques ouvragés, délicats, du beau vecteur d’émotion.

Les Lubies sont une fantaisie théâtrale. Théâtre débridé et authentique.
Les créations s’emparent librement de l’objet, de la marionnette, de l’image, du son, de la musique en live, du corps performatif, des œuvres du répertoire, de leurs propres écritures, des rencontres humaines.
Le temps de la représentation est un rendez-vous avec les spectateurs. Un moment fort où s’expriment la vivacité et la richesse du rapport entre le commun et le singulier, l’intime et la chose publique, le connu et l’inconnu. Où que ce soit, tout peut se jouer, on peut se jouer de tout.

Site Internet
facebook

_______________

Cet Été, retrouvez Les Lubies avec son théâtre kamishibaï Terre !, d’après l’album Bienvenus de Barroux (Éditions Kaléidoscope).

Crédit photo : Pierre Planchenault

La Naine Rouge

La Naine Rouge, créée en 2016, réunit quatre artistes bordelais : Margaux Boisserand, Juliette Genty-Cousin, Kévin Jouan et Elise Lestié. Leurs identités artistiques se rejoignent sur les mêmes idées : la pluridisciplinarité, la coopération et la démocratisation de l’accès à la culture, notamment par des actions d’éducation artistique. La Naine Rouge est spécialisée dans le théâtre d’objets et la marionnette. Ses spectacles sont entièrement écrits et construits par les quatre artistes avec un travail visuel approfondi et abordent chacun un sujet de société que l’équipe juge important d’aborder et de questionner aujourd’hui. Bien qu’elle s’adresse en priorité aux enfants et aux jeunes, La Naine Rouge est soucieuse de proposer des spectacles vivants accessibles à tou.te.s et pouvant jouer partout.

La compagnie tire son nom d’une étoile : « Les naines rouges apparaissent assez pâles en dépit de leur luminosité, elles représentent pourtant environ 80% des astres de l’univers : si elles fusionnaient, elles donneraient un astre beaucoup plus massif et avec plus de longévité que le Soleil.» Par ce nom, La Naine Rouge revendique sa volonté de collaborer, mutualiser et co-construire l’ensemble de ses projets avec des associations, des acteurs culturels, des habitants des territoires sur lesquels elle intervient.

Site Internet
facebook

_______________

Cet Été, retrouvez La Naine Rouge avec son spectacle de marionnettes et ukulélé Ma carapace se carapate !.

Crédit photo : Atelier Elweline

La Flambée

La Flambée est un collectif fondé en 2017 à Bordeaux. Rencontrés sur les bancs de la fac de théâtre, les artistes créent chacun des spectacles, et mutualisent leurs différents projets au sein de ce collectif. En 2020, ils sortent leur premier spectacle collectif, Le Grand Plan, une fresque de théâtre en salle pour récupérer l’argent de Bernard Arnault. Depuis, ils sont allés se frotter au théâtre de rue avec Les Cailloux, leur deuxième spectacle collectif amené dehors sur le terrain. Ils sont animés par l’écriture plateau, par le frottement entre le réel et la fiction, par la joie de l’humour et le grinçant du politique, par l’envie d’un théâtre exigeant et populaire.

Site Internet
facebook
Vimeo

_______________

Cet Été, retrouvez La Flambée avec sa nouvelle création de théâtre tout terrain (prouvé scientifiquement) Les Cailloux.

Crédit photo : Collectif La Flambée

La Compagnie Singulière

Avec SoliloqueS, La Compagnie Singulière initiait un travail très personnel en prenant le parti du politique, au sens large du terme. En parlant de la place de l’individu dans le groupe, allégorie subtile et forte de la vie en société, et plus largement sur notre planète.

A travers ApartéS, La Compagnie Singulière poursuit ses investigations au sein de la relation qui lie public et artiste. Les apartés trouvent ici matière à se développer, fertiliser et se ramifier d’une manière à la fois prenante et surprenante, originale et pertinente, poétique et politique. L’ambition et la nécessité de rentrer en interaction avec les spectateurs·trices conduisent les comédien·ne·s à prendre à parti le public et à le solliciter constamment.

En 2020, La Compagnie Singulière créé AmalgameS ou le cirque sécuritaire, un titre politique et grave mais un traitement ludique, participatif et ironique. Loin de donner des réponses (mais poser les questions est déjà un acte politique), le spectacle amène à se positionner et réfléchir ensemble. Avec AmalgameS, La Compagnie Singulière, dans une mise en scène provocante, drôle et intrusive, persiste à manier le bluff avec beaucoup de plaisir, s’amuse des amalgames entre l’utile et le superflu, la liberté et le contrôle et interroge notre rapport ambigu au monde, à la technologie ou au progrès. Car tout reste possible.

Vous aurez remarqué que les titres des 3 spectacles de La Compagnie Singulière se terminent par un S majuscule. C’est sans doute le S de plurielS, parce que si le singulier n’est jamais pluriel, le pluriel est toujours singulier, riche et stimulant et que la Compagnie confirme ainsi simplement son envie de croire possible une collectivité d’individus en majuscule.
La Compagnie Singulière est lauréate de l’opération Jeunes Talents Cirque 2006.

Site Internet

_______________

Cet Été, retrouvez La Compagnie Singulière avec son cirque tout terrain SoliloqueS.

Crédit photo : Christian Coumin – La Compagnie Singulière