COMPAGNIE OKTO

Composée de sept comédiennes et une metteuse en scène, cette jeune compagnie féministe est créée en 2016 par Laora Climent à Paris. Au cœur du travail de ces artistes, des spectacles physiques, poétiques et engagés qui traversent avec le public l’imaginaire collectif en fabriquant une matière théâtrale au goût de fraternité joyeuse. Dans ces aventures intergénérationnelles et ludiques, les différents vécus se confrontent et se construisent. Grâce à ses formes artistiques en marge des idéologies dominantes, la compagnie Okto invite à se frotter aux stéréotypes en se réappropriant leurs codes pour s’en affranchir.

Issues d’horizons variés (l’école du Studio Théâtre d’Asnières, le Vélo Volé, le Cours Florent, etc.), les artistes de la compagnie Okto portent leur première création Levez-vous pour les Bâtard.e.s en 2019. Cette pièce contemporaine raconte librement le destin oublié de Judith Shakespeare, la sœur du grand William, tout en livrant une quête d’identité contemporaine, où les questions de genre sont omniprésentes. Cette première création est portée la même année au Festival OFF d’Avignon (La Scierie). Soutenu par l’OARA et le Pavillon de Romainville, la compagnie Okto lance sa deuxième création Patty’s got a gun (2020) dans laquelle de jeunes militantes, hantées tour à tour par les fantômes de leurs héroïnes, interrogent avec humour leur pouvoir d’action et de révolution. Le théâtre vivant et engagé de la compagnie Okto se poursuit au Pavillon de Romainville (93). En juillet 2021, la compagnie se saisit d’une commande faite par le Pavillon : monter en dix jours un cabaret de plein air tout public, sur le thème du cinéma. Création collective, cinq actrices et une musicienne ont coconstruit le récit, pour créer un spectacle musical de moins d’une heure, physique, poétique et engagé : Formule magique pour faire une film qui marche.

_______________

Retrouvez la compagnie Okto et le spectacle Formule magique pour faire un film qui marche sur l’Été métropolitain

Lien vers la page facebook de la compagnie

Crédit photo : Brune Aulagne Barbier